Comtes de Beaujeu

Repère T

Zone  U - 14

Pierre-Louis

Repères historiques

Index

Sommaire

 

Les premiers

 La Sybille

 Champigny

 La Rochère

 Francogney

 Ranguilly

 Francogney la Pille

 Gemmelaincourt

 Tolloy

Beaumont

 Beaujeu

 Ormoy

 Attigneville

 Viomenil Essert

 Saint-Martin Rovrey

 Bazoilles

 Bazoilles-Belrupt

 Avrecourt-Beaupré

En Franche-Comté

Pierre-Louis de Hennezel, chevalier, seigneur de Rochefort, Boult, Chaux, féodal aux terres et baronnie d'Oiseley, fils de Josué, seigneur du Tholoy, et de Marthe de Thiétry. Il épousa le 23 septembre 1650, à Oiseley, Marguerite Grignet de Pesmes, fille de François, seigneur de Champagnolet, et de Marguerite de Landriano. Dans son testament du 26 octobre 1697, il demanda à être enterré dans l'église de Pesmes. Il fut capitaine d'infanterie, dans le régiment de Bourgogne au service du roi d'Espagne (brevet du 27 août 1668). En 1658, il avait été convoqué, comme gentilhomme, aux états de Bourgogne et en 1679, il prêta serment de fidélité au roi, entre les mains du duc de Duras, gouverneur du comté. Ses enfants furent :

1- Antoine de Hennezel, baron de Beaujeu, qui suivra ;

2 - Philibert de Hennezel, chevalier, capitaine d'infanterie au régiment de Royal-Comtois, puis lieutenant-colonel du régiment de cavalerie de Saint-Pouanges ;

3 - Pierrette-Philiberte de Hennezel, nommée dans le testament de son père en 1697.

10°

Antoine de Hennezel d'Oiselay, chevalier, baron de Beaujeu, seigneur de Boult, Chaux, Chamborney, Saint-Vallier, Pierrejus, Quitteur, Etaules, Mercey, Mottey, Prantigny, etc...epousa le 25 août 1683, Marie, comtesse Boudret, fille de Jean-Antoine, gentilhomme du comté de Bourgogne, capitaine au régiment de Navarre, et de Françoise-Elisabeth Fournier de Neydeck, comtesse du Saint-Empire (lettres patentes de l'empereur Ferdinand III, du 13 mai 1654). Il fut d'abord capitaine au régiment de Listenois (brevet du 9 août 1674) et enfin chevalier de Saint-Louis. Le 13 juillet 1698, il reçut une confirmation de noblesse de la Chambre des comptes de Dôle ; le 8 février 1707, il acquit la Baronnie de Beaujeu, de Charlotte de la Baume-Saint-Amour, comtesse Viscomti. La reprise de fief est du 15 février. Il testa le 26 octobre 1709, laissant sa femme pour héritière. Ses enfants furent ;

1 - Jean-Claude de Hennezel, comte de Beaujeu, qui suivra ;

2 - Claude-Antoine, comte d'Hennezel, seigneur de Boult, Rochefort, Chaux, la Lotière, etc..., né vers 1700, il mourut célibataire le 1er octobre 1781 à Beaujeu, où l'on voit sa tombe dans l'église.

11°

 

Jean-Claude d’HENNEZEL, chevalier, comte de Beaujeu et du Saint-Empire, baron et seigneur de Saint-Vallier, Pierrejus, Quitteur, Mottey, Prantigny, Etaules, Saint-Broingt, Mercey, Sauvigney, Augirey, Citey, Autet, Pierrecourt, Vereux, Chargey, Brévautey, etc...naquit vers 1684. Il se maria à Liesle, le 12 mai 1714, à Ferdinande-Gasparine de Champagne, fille de Charles, seigneur de Champagne, chevalier, seigneur de Chilley, Labarre, Menou, etc..., et de Anne-Gasparine de Grivel de Perrigny. Par lettres patentes, du 3 septembre 1714 et du mois de novembre 1715, Louis XV érigea en sa faveur, la terre de Beaujeu en Comté "prenant en considération la naissance et les bonnes qualités de son cher et bien aimé Jean-Claude d'Hennezel, et qu'il est issu d'une très noble et très ancienne Maison, dont les ancêtres avaient été attaché au service de leurs souverains ". Ces lettres furent enregistrées à la Chambre des comptes de Besançon le 4 juillet 1716. Jean-Claude d'Hennezel fut lieutenant au régiment de Saint-Pouanges, capitaine au régiment de cavalerie de Bongars, chevalier de Saint-Louis le 30 janvier 1722, lieutenant-colonel à la suite du Prince Camille. Il acquit en 1737, la baronnie de Chargey, du comté de Watte...? marquis de Conflans, baron de Chargey, et le 10 mai 1751, la seigneurie de Vereux. Il mourut le 14 janvier 1768 à Beaujeu, sa pierre tombale se trouve dans l'église. Ses enfants furent :

1 - Marie-Hyacinthe d'Hennezel de Beaujeu, chevalier, né le 17 juillet 1715, mort jeune ;

2 - Claude-Antoine-François-Gaspard, marquis d'Hennezel, comte de Beaujeu, qui suivra ;

3 - Jean-Baptiste-Dorothée d'Hennezel de Beaujeu, né le 4 décembre 1717 ;

4 - Antoine-François, comte d'Hennezel de Vereux, naquit le 19 juin 1721. En juillet 1732, il fit ses preuves, pour être reçu page du roi dans la Grande Écurie. Il fut nommé capitaine au régiment de Lévis-Cavalerie en 1743 ; passa au régiment d'Henrichemont en 1751 et demanda son congé en 1751, après 26 ans de service et 14 campagnes. Il était pensionnaire du roi en 1758, chevalier de Saint-Louis, et de l'ordre de Malte. Le 15 septembre 1751, il reçut la charge de lieutenant du roi, du grand baillage d'Amont Il épousa : 1° le 26 octobre 1752, au château de Montmartin, Jeanne-Claude de Jouffroy-d'Uzelles, fille de François-Alexandre, comte de Jouffroy, baron de Montmartin, Uzelles, Scye, et de  Jeanne-Charlotte de Saintignon. Elle mourut le 1er juin 1754 après avoir donné le jour, le 24 mai, à Gasprine-Alexandrine d'Hennezel, comtesse de Vereux, qui épousa en 1770, son cousin-germain le marquis d'Hennezel, comte de Beaujeu. Le 12 mars 1755, le comte de Vereux se remaria au château d'Ambly, avec Marie-Françoise-Henriette de Thomassin, dame d'Ambly, fille de Jean-Baptiste, chevalier, seigneur d'Ambly, Dannevaux, etc... et de Françoise de Fourreaux, et douairière de Henry de Tournebulle, chevalier de Saint-Louis. Il n'y eut pas d'enfant de cette seconde union. Le comte de Vereux fit bâtir vers 1760, le château de Vereux qui était à peine achevé à la révolution. Il fut arrêté le 26 octobre 1793, incarcéré à la prison de Dijon, et mis en liberté le 30 décembre 1794. Il mourut à Besançon le 10 avril 1800 et son corps fut inhumé à Chargey ;

5 - Claudine-Charlotte,comtesse d'Hennezel, dite "madame de Beaujeu", naquit le 23 mai 1723, son parrain était Charles Luc de Mareschal-Vezet. Le 23 mai 1730, elle fut reçue chanoinesse du Chapitre noble de l'abbaye royale de Migette, après avoir fait preuve  de seize quartiers de noblesse. Elle mourut à la fin du XVIII° siècle ;

6 - Claude-Antide-Joseph, comte d'Hennezel de Beaujeu, dit "Monsieur de Saint-Vallier", naquit le 19 mars 1724. Il était capitaine au régiment de Mestre de camp-général Dragons (brevet du 24 mars 1746), chevalier de Saint-Louis en 1757. Il mourut au château de Beaujeu, le 26 septembre 1763, sans alliance ;

7 - Henri-Joseph-Thérèse, comte d'Hennezel de Beaujeu, né le 30 mai 1725. Son parrain était Henri-Joseph de la Bruyère, abbé de Corneux ;

8 - Eléonore-Henriette-Ursule, comtesse d'Hennezel de Beaujeu, née le 15 décembre 1726, sa marraine était Eléonore de Montfort, comtesse de Toulongeon. Elle épousa N....Grignet de Pesmes et eut une fille, mariée à N.... de Matenches ;

9- Elisabeth, comtesse d'Hennezel de Beaujeu, née le 1er juillet 1728 ; elle épousa le 15 juillet 1744, Eléonord-Joseph d'Amandre,chevalier, seigneur de Gouhelans, Loings, etc..., capitaine de grenadiers au régiment de Ponthieu. Leur fils Antoine-Ferdinand, comte d'Amandre, fut reçu chevalier de Saint-Georges en 1773, il épousa Mlle de Vaulchier du Déchaux, et mourut en 1823. C'est le trisaïeul des comtesses de Pardieu et d'Olbone.

12°

Ci, Claude-Antoine-François-Gaspard, marquis d'Hennezel, comte de Beaujeu, chevalier, seigneur de Saint-Vallier, Pierrejux, Mottey, Prantigny, Vauconcourt, etc..., né le 12 mai 1716, capitaine au régiment de dragons de Bauffremont, son parrain était Claude-François d'Orival, chevalier, seigneur de Vorges. Le 22 octobre 1725, il fut reçu chevalier de justice et de minorité, dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, au grand prieuré d'Auvergne, après avoir fait preuve de 16 quartiers de noblesse. Il épousa à Nancy, le 2 février 1743,  Nicole-Françoise de Mahuet de Mailly de Coyviller, baronne du Saint-Empire, fille de Nicolas-François de Mahuet , comte de Mailly, libre baron du Saint-Empire (lettres patentes de 1678), seigneur de Coyviller, Champenoux, etc..., et de Marie d'Hoffelize. Il fut capitaine au régiment de Bauffremont-Dragons et mourut le 10 octobre 1744. Il eut de ce mariage :

1 - Charles-Antoine, marquis d'Hennezel, qui suivra ;

2 - Claudine-Gasparine d'Hennezel de Beaujeu, née le 16 novembre 1743 et morte en 1750 à Brégille.

13° Charles-Antoine, marquis d'Hennezel, comte de Beaujeu-Vereux, seigneur de Saint-Vallier, Pierrejux, Quitteur, Chargey, Vereux, etc... naquit le 21 septembre 1744. Il épousa le 24 septembre 1770, Gasparine-Alexandrine, comtesse d'Hennezel de Vereux, sa cousine germaine, qui mourut à Besançon le 2 juin 1842. Il vint habiter paris en 1780 et y mourut le 31 décembre 1794, ne laissant qu'un fils qui suit :
14° Emmanuel-Marie-Joseph, marquis d'Hennezel, comte de Beaujeu-Vereux, seigneur de Saint-Vallier, seigneur de Chargey, etc..., naquit le 20 avril 1772. Il épousa à Paris, le 6 novembre 1790, Clémentine-Magdeleine-Valentine de Bercheny, comtesse du Saint-Empire, fille de François-Antoine-Ladislas de Bercheny, comte du Saint-Empire (lettres patentes de 1759), magnat de Hongrie, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, commandeur des ordres de Saint-Lazare et du Montcarmel, propriétaire du régiment de Hussards de Bercheny, et de Prudence-Thérèse-Adélaïde de Santo-Domingo. La future était née le 26 septembre 1778 et avait eu pour parrain Valentin-Ladislas, prince Esterhazy, son cousin, et elle était petite fille du comte de Bercheny, maréchal de France. Emmanuel d'Hennezel fut en 1788, capitaine au régiment de hussard de Bercheny, puis émigra pendant lé révolution et ne rentra en france qu'en 1810. Les biens de Beaujeu avaient été confisqués, il les racheta le 7 février 1807 et mourut le 15 août 1808. Sa femme vendit Beaujeu, le 1er juillet 1810, à Hugues Maret, duc de Bassano, qui transforma le château et le conserva jusqu'en 1833. Elle désigna M. d'Hennezel de Gemmelaincourt, pour relever le titre de comte accordé par les lettres patentes de 1715. La comtesse Emmanuel d'Hennezel se retira à Besançon et mourut à Nice le 2 avril 1863, laissant deux filles, avec lesquelles s'éteignit la branche de Beaujeu, c'étaient :
15°

 

 

1 - Gasparine-Antoinette, dite "Isaure", comtesse d'Hennezel de Beaujeu, née à Besançon le 17 avril 1803. Elle épousa, le 6 février 1821, Jacques-Paul-Alexandre de Chastenet, marquis de Puysegur, né à Strasbourg, le 27 janvier 1790, lieutenant-colonel du 4émé hussards, chevalier de Saint-Louis, officier de la Légion d'honneur et de Saint-Ferdinand d'Espagne, (mort à Paris le 6 mai 1846), fils d'Armand-Marc-Jacques de Chastenet, marquis de Puységur, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, et de Marguerite de Baudart-Saint-James-Gaucourt. Elle mourut le 20 janvier 1834 à Bazaney (Aisne), (sa pierre tombale est dans l'église). Le 17 février, le vicomte de Hennezel d'Ormoy, lieutenant-colonel de cavalerie, fut nommé subrogétuteur des enfants qu'elle laissait :

1- Le marquis Maurice de Puységur qui épousa la fille du maréchal de Saint-Arnaud et dont la fille épousa M. de Féligonde ;

2 - Le comte Gaspard de Puységur, qui épousa Melle de Beauffort ;

3 - La comtesse de Revel du Perron, qui possède actuellement le château de Vereux ;

 

2 - Clémence-Adélaïde, comtesse d'Hennezel de Beaujeu, épousa le 27 avril 1828, Stanislas-René, comte de Maupeou (né en 1802, mort le 21 novembre 1864 au château de La Davière, Sarthe). Leur fille épousa le comte de Mailly-Châlon, prince de Lisle-Montréal.

La descendance féminine de ces deux dernières demoiselles de Beaujeu, jouit encore actuellement des titres du Saint-Empire

 

Haut de page

 

Retour sommaire           Page d'accueil Généalogie      Page d'accueil (ppdh)