Branche d'Attignéville

 Repère R

Zone  U - 14

Thiébaud

Repères historiques

Index

 Sommaire

 

Les premiers

 La Sybille

 Champigny

 La Rochère

 Francogney

 Ranguilly

 Francogney la Pille

 Gemmelaincourt

 Tolloy

Beaumont

 Beaujeu

 Ormoy

 Attigneville

 Viomenil Essert

 Saint-Martin Rovrey

 Bazoilles

 Bazoilles-Belrupt

 Avrecourt-Beaupré

En Lorraine et Bourgogne

 

Thiébault de Hennezel, écuyer, seigneur de Monthureux, Jézonville, etc..., fils de Claude, écuyer, seigneur de Monthureux, et de Claudine de Montagu,, fut gentilhomme du duc Henri de Lorraine. Il épousa le 16 avril 1600, Louise de Thysac, fille de Charles, écuyer, seigneur de Belrupt, et de Françoise de Bouzey. Il est assisté de François de Ligniville son parent. On lui connait deux fils :

1° - Claude de Hennezel, seigneur de Jézonville, qui suit ;

2° - Charles de Hennezel, écuyer, qui assista en 1627 au mariage de son frère.

Claude de Hennezel, écuyer du duc Charles de Lorraine, seigneur de Jésonville, fief qu'il reprit en 1625 du duc Charles. Il fut major du régiment lorrain de Dufour et acquit en 1633, plusieurs immeubles au finage de Thiétry et à Houdry-Chapelle. Il avait épousé le 14 mars 1627, Anne de Bisseval, fille de Philippe, écuyer, de laquelle il eut :

1°- Charles I de Hennezel, qui suit ;

Charles I de Hennezel, écuyer, seigneur de Belleroche, lieutenant-colonel au régiment lorrain de Belrupt, né le 16 juin 1628. Il épousa

Madeleine de Vaillant de laquelle il eut :

1°- Charles II de Hennezel, qui suit ;

10°

Charles II de Hennezel, écuyer, seigneur de Belleroche, lieutenant au régiment de Chartres-infanterie, épousa la 6 février 1679, Claude-Nicole de La Forge d'Attignéville, fille de Charles, écuyer, seigneur voué d’Attignéville et de Punerot, et de Marguerite Petitgost. Au mariage assistent : Charles de Curel, chanoine de Nancy ; Claude-Antoine de Maillart, écuyer, seigneur de Villacourt; Nicolas de Viart, écuyer ; Marie de Thomassin, veuve de Jean de l'Escarmoussier, colonel de cavalerie, gouverneur de la province de Bassigny, parents de la future. Charles II mourut en mai 1684, laissant :

1°- Charles III de Hennezel, qui suit ;

11°

 

Charles III de Hennezel, chevalier, seigneur de Punerot et d'Attignéville, né le 2 mars 1681, rendit hommage au roi en 1717, pour sa seigneurie de Punerot. Il est qualifié de chevalier, dans les lettres de reprises qui lui furent expédiées, et dans son contrat de mariage du 22 janvier 1707, avec Jeanne-Antoinette de Hennezel de Champigny, fille de Nicolas-François, chevalier, seigneur de Bazoilles, du ban d'Escles, Harol, etc..., et de Antoinette de Grandoyen. Il laissa :

1°- Jean-Claude, de Hennezel d'Attignéville, qui suivra ;

2°- Charles-Nicolas de Hennezel, chevalier, seigneur de Punerot, du Bois de la Mare, Villacourt, Hennezel, etc..., né à Neufchâteau. Il épousa le 25 novembre 1729  Gabrielle-Catherine-Antoinette de Maillard, (née à Harchechamp en 1709, morte à Neufchâteau en 1787), fille de Charles-Nicolas, chevalier, seigneur de Villacourt, capitaine de grenadiers au régiment de Royal Roussillon,  et de Barbe-Charlotte de Hennezel de Sénonges. Le 16 mars 1789, il comparaît aux états, avec la noblesse du bailliage de Toul. Il n'eut qu'une fille: Catherine-Thérèse de Hennezel de Punerot, baptisée le 2 janvier 1731, son parrain était chevalier de Maillart et sa marraine, Reine-Thérèse de La Forge.

12°

 

Jean-Claude de Hennezel, chevalier, seigneur d'Attigneville, Valleroy, Avricourt, Audicourt, et..., capitaine des gardes du duc de Lorraine, fut baptisé le 21 juin 1721. Il épousa le 18 juin 1746,  Nicole-Thérèse de Thomassin, fille de Claude-Nicolas, chevalier, seigneur de Chazel, Hénamesnil, Bures, Donjevin, Avricourt, etc..., conseiller d'état ordinaire du duc Léopold de Lorraine, lieutenant général au bailliage de Lunéville, et de  Marguerite Soufflet. Jean-Claude d'Attignéville obtint de Stanislas, roi de Pologne et duc de Lorraine, (arrêt du Conseil d'État 2 janvier 1760), des lettres patentes de déclaration de gentillesse  (21 janvier 1760) qui le reconnaissent issu en ligne directe, légitime et de mâle en mâle, de Henry de Hennezel qui siégeait aux assises tenues à Nancy, le 21 mars 1417, et le maintiennent en son titre de chevalier. Un autre arrêt de la Chambre des comptes, du 6 mars 1765, lui confirme ces lettres patentes. Le 23 mars 1789, il comparaît avec la noblesse aux états du bailliage de Neufchâteau. Il laissa :

1°- Charles-Nicolas-Antoine, qui suit ;

13°

 

 

 

 

 

Charles-Nicolas-Angtoine de Hennezel d’Attigneville, chevalier, puis baron d'Hennezel, naquit à Attignéville le 11 mai 1747. Il fit ses preuves de noblesse, le 27 décembre 1759, pour être reçu dans la compagnie des cadets gentilhomme pages du rois de Pologne ; puis il entra au service de France, au corps royal d'artillerie en 1763 ; lieutenant en 1764 ; capitaine en 1774 ; fit la campagne de 1778 sur les bords de l'océan ; chevalier de Saint-Louis le 28 avril 1789 ; lieutenant-colonel en 1791 ; général de brigade en 1797 ; il fit partie de l'expédition d'Égypte, et fut laissé à Malte où il commandait en chef l'artillerie et le génie, pendant le siège de cette place. Le 5 septembre 1800,  de retour en France, il est nommé inspecteur général d'artillerie, puis il reçut le commandement en chef de l'artillerie de l'armée de Naples, sous les ordres du général de Gouvion-Saint-Cyr ; chevalier de la Légion d'honneur le 11 décembre 1803, il fut retraité pour sa mauvaise santé en 1804, après 49 ans de service et 8 campagnes. Par lettres patentes du 15 juillet 1810, il est créé chevalier d'empire, avec règlement d'armoiries et fut directeur des arsenaux de La Fère et de Metz. En 1819, il était maréchal de camp des gardes nationales des Vosges, président du collège électoral. Louis XVIII le créa baron par ordonnance royale du 24 mai 1818. Il mourut  à Neufchâteau le 30 octobre 1833. Il avait épousé en premières noces  le 15 février 1786 à Ligny (Meuse) Marie-Madeleine Roussel du Han  de Moncel (née en 1766), fille de Louis-Nicolas, seigneur du Han, de Moncel, Happoncourt, etc..., et de Marie Bouchon. Elle mourut le 11 octobre 1790, ne laissant qu'un fils. Le baron d'Hennezel épousa en secondes noces : le 26 novembre 1792 à Moncel, 

Marie-Anne-Eulalie, soeur de sa première femme. Elle mourut le 25 octobre 1858 à Neufchâteau. Les enfants du baron d'Hennezel d'Attignéville furent :

 

Du premier lit :

Gabriel-Félicien-Louis-David d'Hennezel (d'Attignéville), né à Neufchâteau le 25 juillet 1787, fut lieutenant de la garde impériale et mourut à Léon en Espagne  le 21 décembre 1811.

 

Du second lit :

1° - Gabriel-Télesphore-Babylas d'Hennezel (d'Attignéville), né à Rennes le 25 décembre 1793 et mort à Paris le 16 mai 1807 ;

2° - Sosthène-Romaric, baron d'Hennezel (d'Attignéville), qui suivra ;

3° - Eulalie-Algine d'Hennezel(d'Attignéville), née le 26 juillet 1801 à Paris, morte le 19 mai 1835 à Neufchâteau. Elle épousa le 29 mai 1820, Charles-Séraphin-Joseph Ganguier, né en 1793, ancien officier de cavalerie, député des Vosges, chevalier de la Légion d'honneur, maître des forges de Bazoilles, fils de Jean-Joseph-Eloi et de Monique-Josèphe Larouche. Elle eut quatre enfants dont une fille qui épousa M. Monteil de la Coste, conseiller honoraire à la cour de Riom, décédé en 1900.

4° - Charles-Fuscien-Ludger d'Hennezel (d'Attignéville), né à Neufchâteau le 16 février 1804, décédé au château de Couvonges, près Harchechamp le 18 décembre 1836, maître de Forges. Il épousa à Nancy le 4 février 1834, Louise-Catherine-Marie Jacquiné (née en 1813 et morte à Nancy le 20 février 1835), fille de Jean-Joseph, ingénieur en chef des ponts et chaussées, et de Jeanne-Louise Roussel. Il ne laissa qu'une fille :

Joséphine-Marie-Denise d'Hennezel (d'Attignéville), née à Nancy le 14 février 1835, mariée le 12 juin 1855 à Nicolas-Charles Ponton (1829-1895) conseiller à la cour de Nancy, chevalier de la Légion d'honneur. Elle eut deux filles.

14°

Sosthène-Romaric baron d'Hennezel (d'Attignéville), né à Neufchâteau le 14 juin1796. Il mourut à Dijon le 9 mars 1865. D'abord officier aux cuirassiers d'Orléans il démissionna bientôt et épousa à Veuvey (Côte d'Or) le 19 mars 1821, Perrette-Edmée Mollerat (née l'an VII, morte à Dijon le 24 août 1871, fille de Jean-Mathieu-Gabriel, maître de forges, conseiller général de la Côte d'Or, et de Françoise Adélaïde Guyot. De ce mariage :

1° - Ludovie d'Hennezel (d'Attignéville), née à Veuvey le 20 février 1823, morte à Dijon le 13 juin 1891, épousa le 11 avril 1842 à Neufchâteau, Alexandre-Pierre-Antoine Cornereau (1814-1856) juge d'instruction à Dijon, fils de Pierre et de Hélène Chapon. Elle eut deux fils :

(a) Pierre-Armand Cornereau, juge à Dijon, qui épousa en 1876, Alice-Louise-Jeanne Peschart d'Ambly, fille du baron Peschart d'Ambly, inspecteur général des mines, officier de la Légion d'honneur ;

(b) Pierre-Raoul Cornereau, capitaine de cavalerie, qui épousa à Laon en 1890, Amélie d'Ersu, fille de Louis et de Pauline-Henriette Dragon de Gomiecourt. Il mourut en 1893 ;

2° - Aline d'Hennezel (d'Attignéville), née à Veuvey le 5 mars 1825, épousa le 5 février 1850 à Dijon, Henri Viney, conservateur de Forêts, chevalier de la Légion d'honneur, né à Langres en 1813, fils de Charles et de Sophie Japiot. De cette union trois fils et deux filles ;

3° - Valry baron d'Hennezel (d'Attignéville), qui suivra ;

4° - Valérie d'Hennezel (d'Attignéville), née à Dijon le 6 mars 1836, s'y maria le 3 juin 1856 avec Gabriel-Henri-Jules Simonnet, conseiller à la cour (1824-1875), fils de Marie-Paul et de Joséphine-Julie Blanchelaine. Sans enfants.

15°

Valry, baron d'Hennezel (d'Attignéville), né à Veuvey le 23 novembre 1826, il mourut à Neufchâteau le 14 décembre 1832. Avec lui s'éteignit la branche des seigneurs d'Attignéville. Le titre de baron donné par Louis XVIII n' pas été revelévé.

Le 3 septembre 1887, MM Cornereau et Viney, fils de Mesdemoiselles d'Hennezel (d'Attignéville) firent une demande au conseil d'État à l'effet d'obtenir l'autorisation d'ajouter le nom de "Hennezel" au leur. Cette demande non justifiée a été rejetée.

 

Haut de page

 

Retour sommaire           Page d'accueil Généalogie      Page d'accueil (ppdh)