Branche de Gemmelaincourt

 Repère L

Zone K  M

12° Léopold

Repères historiques

Le village et le château

Index

Sommaire

 

Les premiers

 La Sybille

 Champigny

 La Rochère

 Francogney

 Ranguilly

 Francogney la Pille

 Gemmelaincourt

 Tolloy

Beaumont

 Beaujeu

 Ormoy

 Attigneville

 Viomenil Essert

 Saint-Martin Rovrey

 Bazoilles

 Bazoilles-Belrupt

 Avrecourt-Beaupré

En Lorraine

12°

Léopold de Hennezel de Francogney, chevalier, seigneur de Gemmelaincourt, septième enfant de Charles II de Francogney et de Jeanne-Christine de Hennezel du Tholoy, naquit le le 27 septembre 1746 à Charmois. Il épousa le 28 janvier 1769, Jeanne-Catherine-Claire de Hennezel, Dame de Gemmelaincourt, fille de Charles-Hyacinthe, chevalier, seigneur de Bazoilles, et de Claire de la Fontaine, Dame de Gemmelaincourt. Il fut emprisonné à la révolution en 1793,  parvint à s’enfuir en Suisse au moment où il allait être conduit à l'échafaud, et servit dans l'armée de Condé.  Il fut maire de Gemmelaincourt à la restauration. Ses enfants furent :

1 - Charles-François de Hennezel de Gemmelaincourt, chevalier, puis comte d'Hennezel, qui suivra ;

2 - Louis-Joseph de Hennezel de Gemmelaincourt, chevalier, appelé M. d'Hennezel, né en 1777, il épousa Marie-Dorothée-Pauline de Gavoty, veuve de Pierre-Françoid-Joseph-Antoine Lyon de Béléouve, intendant militaire. Il servit dans l'armée de Condé pendant l'émigration, puis fut commandant de place, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'Honneur. Il mourut en 1840, ayant eu quatre enfants :

(a) Edouard d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né en 1809 et mort le 2 décembre 1851, capitaine d'infanterie, commissaire du gouvernement près le 2éme conseil de guerre de Paris, chevalier de la Légion d'Honneur. Il épousa Charlotte Bailly, de Salins, dont il n'eut pas d'enfants ;

(b) Eugène d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né en 1811 et mort en 1868. Capitaine de chasseurs d'Afrique. Il épousa Louise Battarel, dont il n'eut pas d'enfants ;

(c) Nathalie d'Hennezel (de Gemmelaincourt), née en 1813 et morte en 1863, épousa Théodore de Finance ;

(d) Mélina d'Hennezel (Gemmelaincourt), née en 1816 et morte en 1869.

3 - Nicolas-Léopold de Hennezel de Gemmelaincourt, dit "le baron d'Hennezel", né le 16 novembre 1779. Il fit en 1790 ses preuves de noblesse, pour être admis au nombre des gentilshommes élevés au collège royal de La Flèche. Il prit du service dans les armées impériales, fut successivement lieutenant, puis capitaine au 88éme de ligne. Adjudant-major à la Flèche, chef de bataillon, chevalier du Lys le 9 septembre 1814, chevalier de Saint-Louis le 17 août 1822, chevalier de la Légion d'Honneur le 28 décembre 1811, officier le 13 août 1857 et médaillé de Sainté-Hélène. sa bravoure était très grande : "En Espagne, il s'empara du fort de Villa-Garcia ; fut cité à l'ordre du jour, après le siège de Badagoz, le 7 février 1811 ; fut blessé le 16 mai à la bataille de d'Alberua ; le 2 mai 1813 à la bataille de Lutzen, par sa bravoure et son bon exemple, il rallia sa compagnie de grenadiers qui s'enfuyait en désordre, se porta sur le passage où les russes débouchaient et soutint une lutte très chaude, jusqu'à l'extinction des braves qu'il commandait ; il fut percé d'une balle et laissé pour mort sur le champ de bataille", (extrait de ses états de service). Il mourut à Paris le 14 octobre 1868. il avait épousé le 10 septembre 1817, Françoise-Baptistine-Antoinette-Marguerite-Claire Lyon de Béléouve (morte le 6 mai 1868), fille de Pierre-François-Joseph-Antoine, et de Marie-Dorothée-Pauline de Gavoty. Il n'y eut qu'un fils :

(a) Léopold-Alfred-Félix, baron d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né le 29 juillet 1832, qui épousa le 25 octobre 1860, Augustine Colas ( de Musson), fille de Charles-Claude, et de Marie-Reine Thouvenin. Le baron d'Hennezel, ancien officier, chevalier de la Légion d'Honneur (12 juillet 1898), habitait Pontécoulant (Calvados) et n'a eu qu'un fils : Henri, baron d'Hennezel, (de Gemmelaincourt), né le 5 février 1862, officier de marine, décoré des ordres du Cambodge et de l'Annam, médaillé du Tonkin, sans alliance...

13°

 

Charles-François de Hennezel de Gemmelaincourt, chevalier, puis comte d'Hennezel, né à Gemmelaincourt le 4 octobre 1771, fit en 1780 ses preuves de noblesse pour le collège royal de Brienne, puis servit l'armée de Condé pendant l'émigration. Il épousa le 8 février 1802, Joséphine-Céline Duparge Bettoncourt, née le 3 septembre 1780 à Mirecourt, fille de Sébastien-Marcel, chevalier, et de Marie Foisses. A la restauration, le comte d'Hennezel vint habiter sa terre de Bettoncourt, fut maire de cette commune et conseiller général des Vosges pendant 50 ans. Chevalier de la Légion d'Honneur le 24 octobre 1851. Il fut autorisé, par la dernière comtesse d'Hennezel de Beaujeu, à relever du titre de comte et les armes de cette branche, pour lui et sa descendance. Il mourut le 16 novembre 1862, au château de Bettoncourt. Ses enfants furent ;

1 - Paul-Alfred, Comte d'Hennezel, qui suivra ;

2 - Pauline-Marie-Joséphine d'Hennezel (de Gemmelaincourt), née à Nancy le 15 décembre 1804. Elle épousa le 4 février 1823, Armand-Gaston-Félix, comte d'Andlau et de l'Empire (fils de François-Antoine-Henri, lieutenant général, ambassadeur à Bruxelles et d'Adélaïde du Helvetius, qui fut chambellan de napoléon 1er, premier écuyer de l'impératrice Joséphine, commandant un escadron de gardes d'honneur, commandeur de la Légion d'Honneur, colonel de cuirassiers, maréchal de camp, pair de France, chevalier de Saint-Louis. Il mourut le 15 juillet 1860 et sa femme le 26 janvier 1873, au château de Verderonne (Oise). Ils eurent ;

(a) Joseph-Harduin-Gustave, général, comte d'Andlau, sénateur de l'Oise, commandeur de la Légion d'Honneur, marié en 1860 avec Berthe Le Pelletier de Saint-Rémy ;

(b) Hélène-Anne-Charlotte, marié le 8 mai 1843 avec Mathieu-Jean-Marie, comte de Charrin ;

(c) Cécile-Blanche, marié le 30 mai 1850 avec Adolphe-Gustave, comte de Chanaleilles, général de brigade ;

3 - Cécile-Thérèse-Joséphine d'Hennezel (de Gemmelaincourt), née à nancy le 22 novembre 1809, épousa vers 1832, Charles, marquis de Pavée de Villevielle, officier de cavalerie, fils du marquis de Villevielle et de N...de la Fare. Une fille de ce mariage.

14°

 Paul-Alfred, Comte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né à Nancy le 30 avril 1803, mort dans la même ville le 17 septembre 1869, fut secrétaire d'ambassade. Il avait épousé le 4 août 1835, Marie-Anne-Victorine du Metz de Rosnay (née à Chaumont le 26 janvier 1815 et morte à Nancy le 26 février 1885), fille de Alexis-Henry-Claude du Metz, comte de Rosnay et de Marie-Anne-Hélène de Montagon. De ce mariage :

1 - Henri-Joseph, comte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né à Nancy le 8 juillet 1836, marié : 1° à Vaucouleurs le 10 décembre 1867, avec Léonie-Louise-Adèle Bonvié, née à Besançon le 31 décembre 1845, fille d'Alfred-Amédée Bonvié et de Barbe-Adélaïde Finot, elle mourut le 5 octobre 1868, laissant une fille : Louise-Henriette-Marie-Simone d'Hennezel, née au château de la Voivre le 30 septembre 1868 et morte le 1er avril 1869 à Nancy. Le comte d'Hennezel a épousé en secondes noces, le 25 mai 1873, Marie-Philippine-Caroline-Yvonne le Febvre de Saint-Germain, née au château de Villers le 11 octobre 1846, fille d'Edmond, comte de Saint-Germain, officier de cavalerie et de Marie-Charlotte-Hyacinthe de Rosières. Le comte et la comtesse d'Hennezel  qui habitaient les châteaux, de Villers près Nancy, et de Bettoncourt près Mirecourt, ont eu une fille : Anne-Edmonde-Nicole d'Hennezel (de Gemmelaincourt), née le 20 avril 1874 au château de Villers, marié le 26 janvier 1898 avec Jacques-Joseph-Félix Guillet, vicomte de Chatellus, lieutenant au 26ème dragons, né le 11 avril 1872 à Nogent-les-Montbar, fils de François-Joseph-Charles Guillet, comte de Chatellus et de Marie-Valentine-Elisabeth de Chabenat de Bonneuil ;

2 - Armand-Marie, vicomte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), qui suivra ;

3 - Charlotte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), morte jeune.

15°

 Armand-Marie, vicomte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né à Nancy le 23 septembre 1842, épousa à Lyon le 29 octobre 1872, Marie Aynard, fille de Francisque Aynard et d'Augustine Mas. Il fut lieutenant-colonel d'infanterie, chevalier de la Légion d'Honneur, et mourut le 24 février 1901. La vicomtesse d'Hennezel, douairière, habitait le château de Marault, près Bologne (Haute-Marne). De ce mariage :

1- Marie-Augustin-Henri, Vicomte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), qui suivra ;

2 - Georges-marie-Joseph d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né le 12 avril 1879 ;

3 - Marie-Alphonse-Lantage, d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né le 14 septembre 1880 ;

4 - Marie-Alix d'Hennezel (de Gemmelaincourt),, née le 24 juillet 1877.

16°

Marie-Augustin-Henri, Vicomte d'Hennezel (de Gemmelaincourt), né le 1er janvier 1874, marié le 29 octobre 1900, avec Marie-Isabelle-Octavie de Roche de Lonchamp, fille de Marie-Jules-Charles, et de Marie-Olympe-Tobie de Monspey. Le vicomte d'Hennezel habitait Lyon, quai Fulchiron. Il est l'auteur de plusieurs oeuvres dont :"la fosse aux bêtes, journal du temps de la défense républicaine", étude saisissante et hardie des moeurs politiques contemporaines, où la profondeur d'observation se cache sous un style éminemment spirituel et coloré. Il signe le pacte de famille de 1938, pour la branche du Mesnil.

 

Haut de page

 

Retour sommaire           Page d'accueil Généalogie      Page d'accueil (ppdh)